SUPPRESSION ANNONCEE DU POSTE DE PREMIER MINISTRE

18

Mis en œuvre par les états-Unis en 1787, un régime présidentiel est un régime politique représentatif fondé, de par sa constitution, sur une stricte séparation des pouvoirs, exécutif, législatif et judiciaire. Le pouvoir exécutif est entre les mains du chef de l’état (le président), généralement élu au suffrage universel. Dans un régime présidentiel, l’exécutif n’est pas responsable devant le corps législatif, contrairement au régime parlementaire. De ce principe, il découle que le Gouvernement ne peut être renversé par le Parlement. Inversement, le pouvoir exécutif ne peut dissoudre le Parlement. Le pouvoir judiciaire dispose d’une place particulièrement importante, dans la mesure où il peut être conduit à arbitrer les différends entre les deux autres pouvoirs. L’expression «régime présidentiel» est une source d’ambigüités, car elle laisse entendre que le chef de l’exécutif aurait une prééminence sur les autres pouvoirs dans l’organisation politique et administrative de l’état, ce qui n’est pas le cas. Le seul véritable et authentique régime présidentiel est celui des Etats-Unis d’Amérique, qui a inspiré de nombreuses constitutions du continent américain. Le régime présidentiel peut être sujet à des blocages en cas de désaccord entre le législatif et l’exécutif. La durée de ce régime aux Etats-Unis peut s’expliquer par un large consensus de la population sur la Constitution, des élections fréquentes et la tradition de compromis entre les partis politiques. Ces conditions n’étant pas remplies dans les autres régimes présidentiels mis en place en Amérique, les conflits ont pu déboucher sur des coups d’Etat ou la pratique de mesures législatives prises par le président sous forme de décrets. Du fait des conflits entre les deux pouvoirs, les régimes présidentiels en Europe ont eu de courtes durées de vie. Le régime parlementaire leur a été préféré. En France, la Constitution de 1848 a instauré un régime présidentiel qui s’est achevé par le coup d’Etat de Louis-Napoléon Bonaparte, le 2 décembre 1851. D’un point de vue historique, les régimes présidentiels sont fidèles aux principes d’équilibre des pouvoirs définis par Montesquieu (1689-1755).

Les caractéristiques du régime présidentiel                                                                                                    La principale caractéristique du régime présidentiel réside dans le mode de désignation du chef de l’état, élu au suffrage universel direct ou indirect. Le Président jouit ainsi d’une forte légitimité qui fonde les larges pouvoirs dont il dispose. Il a le pouvoir de nommer et de révoquer les ministres et a autorité sur eux. L’exécutif relevant du seul Président, celui-ci est à la fois chef de l’état et chef du Gouvernement. Sa responsabilité politique ne peut être mise en cause par les assemblées, mais, réciproquement, il dispose de peu de moyens de contrainte à leur égard. En effet, il ne peut pas les dissoudre et dispose seulement d’un droit de veto sur les textes législatifs qui ne lui conviennent pas.

Le blocage entre l’Exécutif et le Législatif, principal inconvénient du régime présidentiel    Les régimes présidentiel et parlementaire sont les deux principales formes de régimes démocratiques. Ils se différencient par la façon dont est organisée la séparation des pouvoirs entre l’Exécutif et le Législatif. Dans le cas du régime présidentiel, le chef du pouvoir exécutif et les députés sont élus au suffrage universel, et aucun de ces deux pouvoirs ne peut renverser l’autre. Le principal inconvénient du régime parlementaire, c’est le risque d’impuissance des gouvernements à cause d’un rythme de renouvellement de leurs membres et de leurs chefs selon les alliances du moment des partis présents au Parlement. Le risque principal du régime présidentiel, c’est le blocage et l’affrontement entre les deux pouvoirs, ce qui peut inciter au coup d’Etat en certaines circonstances. Pour le cas du régime parlementaire, le Parlement peut mettre fin aux fonctions des membres du gouvernement, mais lui-même peut être dissous si l’Exécutif le décide. Après la dissolution, de nouveaux députés sont élus et cela aboutit à la composition d’un nouveau gouvernement.

Bassirou DIENG




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *