Le directeur du Commerce Intérieur Ousmane Mbaye rassure les consommateurs

21

La journée mondiale des droits des consommateurs a été célébrée le 15 mars. Ce fut l’occasion pour le directeur du Commerce intérieur, M. Ousmane Mbaye, de rassurer les consommateurs sur la hausse du prix de certaines denrées de premières nécessités. Concernant le ciment, l’Etat a pris un arrêté pour bloquer le prix.

La journée internationale des consommateurs, célébrée le vendredi 15 mars, avait porté son choix sur le thème : « des produits connectés de confiance ». Marquant ainsi un changement drastique dans la manière dont bon nombre de consommateurs interagissent avec les biens et services. Le directeur du Commerce intérieur explique : « nous avons ces dernières années un marché très instable. C’est vrai que des fois, il y’a des velléités. Un peu de hausse sur certains produits, mais l’explication aussi peut être trouvée aisément. Si nous prenons le cas de l’oignon et la pomme de terre, c’était vraiment des variations de prix qui sont très conjoncturelles». Poursuivant, le directeur de rassurer « nous sommes en train de mettre en œuvre une régulation sur ces produits. Nous avons procédé à un gel des importations et entre le moment du gel et l’arrivée de la production locale, il y’a une transition qui est très favorable à ces formes de rétentions. Mais ce sont les situations que nous sommes en train de gérer pour la pomme de terre. Pour cette denrée, de pratiquement 500 à 600 frs le kilo, elle s’échange aujourd’hui à 300 frs». A en croire M. Ousmane Mbaye, c’est le même constat qui s’est produit sur l’oignon qui est sur une tendance baissière. « Nous pensons que d’ici deux semaines, la situation va revenir à la normale » assure M. Ousmane Mbaye. Pour le ciment qui est aujourd’hui d’actualité, il confie « Je vous informe que l’Etat a pris, jeudi dernier, un arrêté pour procéder au blocage des prix du ciment et l’Etat a engagé également des discussions autour de cette question. Parce que pratiquement, depuis neuf mois, nous connaissons des variations de prix, des interventions de l’Etat. Et aujourd’hui, je pense qu’il est important qu’on puisse examiner les situations et s’accorder sur une stabilité du prix du ciment ».

Par ailleurs, le ciment étant un produit stratégique, le directeur du commerce intérieur justifie « l’Etat est soucieux aussi à l’accessibilité du ciment aux consommateurs. Il est également soucieux à l’équilibre des entreprises qui produisent du ciment. Aujourd’hui, il y a une forte demande à l’exportation, donc il va falloir arriver à une formule qui puisse assurer la disponibilité du produit », a dit M. Mbaye.

Pour M. Ousmane Mbaye, le ministère du Commerce a réfléchi sur une refonte de la voie sur la protection du consommateur. « Il est heureux de constater que toutes ces questions aujourd’hui dont on doit discuter, pour la plupart, elles sont prises en charge dans ce projet de texte», annonce M. Mbaye. Sur le projet de texte discuté avec l’ensemble des parties prenantes, les associations des consommateurs ont joué un rôle très important. M. Ousmane Mbaye ajoute « ce projet de texte est en examen au niveau du secrétaire général du gouvernement, nous allons dans quelque semaines vers sa validation avant son examen par le Conseil des ministres »

Ousmane THIOR (stagiaire)




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *