INSALUBRITE GOUVERNEMENTALE : Un vaste coup de balai !

21

En attendant la suppression prochaine du poste de Premier ministre, le président de la République a constitué un nouveau gouvernement politico-technique pour répondre à l’attente des Sénégalais. A cette occasion, Macky SALL a procédé à un vaste coup de balai puisque de nombreux ministres ont été remerciés.

En le reconduisant comme Premier ministre et en nommant Mahammad Boun Abdallah Dionne au poste de ministre d’Etat, secrétaire général de la présidence, le président de la République Macky SALL l’a instruit de préparer une réforme institutionnelle majeure visant à supprimer le poste de Premier ministre dans les prochains jours. Récemment réélu pour un second et dernier mandat, le président de la République Macky SALL a formé hier un nouveau gouvernement composé de 32 ministres contre 39 pour l’ancienne formation. A la publication de cette nouvelle formation gouvernementale, force est de constater qu’il est marqué par un véritable coup de balai avec des départs de nombreux ministres et pas des moindres. Peut-être qu’aux yeux du président de la République, ce grand nettoyage politique sonne opportunément le glas d’une classe de compagnons fossilisés et arrogants mais aussi à la compétence douteuse. Au nombre des partants, Diène Farba Sarr, ex-ministre du Renouveau urbain, de l’Habitat et du Cadre de vie ; Papa Abdoulaye Seck, (Agriculture et de l’Equipement rural) ; Mansour Elimane Kane, u Pétrole et Energies ; Mary Teuw Niane, Enseignement supérieur, de la Recherche et de l’Innovation ; Yaya Abdoul Kane, Gouvernance territoriale, Développement et Aménagement du territoire ; Mbagnick Ndiaye, Intégration africaine, Abdoulatif Coulibaly, Culture ; Khoudia Mbaye, Promotion des investissements ; Abdoulaye Bibi Baldé, Communication et Télécommunications ; Maimouna Ndoye Seck, Transports aériens et Développement des infrastructures aéroportuaires ; Mame Mbaye Niang, Tourisme ; Mame Thierno Dieng, Environnement et Développement durable ; Pape Gorgui Ndong, Jeunesse, Aminata Angélique Manga, Economie solidaire et Microfinance ; Ndèye Ramatoulaye Guèye Diop, Bonne gouvernance et Protection de l’enfance ; Souleymane Jules Diop, ministre délégué auprès du Premier ministre, chargé du PUDC ; Birima Mangara, ministre délégué auprès du ministre de l’Economie, des Finances et du Plan, chargé du Budget, Abdou Ndéné Sall, ministre délégué auprès du ministre des Infrastructures, des Transports terrestres et du Désenclavement chargé du Réseau routier national, Moustapha Lô Diatta, ministre délégué auprès du ministre de l’Agriculture et de l’Equipement rural.

Parmi les rares rescapés du gouvernement, il y a eu un jeu de chaises musicales. Toujours est-il que l’accouchement a été long et douloureux puisque l’architecture semble être fondée sur le poids des compagnons-fondateurs et compagnons-alliés au lieu des priorités républicaines.

Pape Ndiaye




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *