ECONOMIE: L’Espagne s’impose et bouscule les partenaires traditionnels

22

Entre 2009 et 2018, le nombre d’entreprises espagnoles exportatrices vers le Sénégal a augmenté de plus de 100 %. En 2018, le Royaume a exporté pour une valeur de plus de 188 milliards de francs en direction de notre pays.

L’on serait étonné à certains niveaux de voir que l’Espagne est devenu le premier client du Sénégal au niveau de l’Union Européenne et le neuvième au niveau mondial. Le pays de Cervantes a en effet, en quelques années, bousculé les partenaires traditionnels du Sénégal comme la France, l’Italie, l’Inde, les Etats-Unis… et la Chine. En outre, l’Espagne est le sixième fournisseur de notre pays. Et réciproquement, le Sénégal est devenu la deuxième destination des exportations espagnoles en Afrique subsaharienne pour plus de 188 milliards de francs CFA en 2018

Eh oui ces chiffres étonnent. Ils sortent de la bouche de l’ambassadeur d’Espagne au Sénégal Alberto Virella présidait hier le Forum intitulé « Sénégal-Espagne partenariat multilatéral » organisé par le gouvernement espagnol à travers son ministère de l’Industrie, du Commerce et du Tourisme (ICEX). « Au niveau économique et commercial, je voudrais partager quelques données. Le nombre d’entreprises espagnoles exportatrices vers le Sénégal a augmenté de plus de 100 % entre 2009 et 2018. Plus de mille parmi elles, dont un tiers du total, le fait de façon régulière. Les exportations de l’Espagne vers le Sénégal ont atteint 287 millions d’euros en 2018 (plus de 188 milliards de FCFA), presque le double de ce qu’on exportait en 2009 (158 millions d’euros environ 103 milliards de FCFA). Le Sénégal est devenu la deuxième destination des exportations espagnoles en Afrique subsaharienne. L’Espagne est le sixième fournisseur du Sénégal. Tandis que les exportations du Sénégal vers l’Espagne ont doublé depuis 2015 (140 millions d’euros soit plus de 91 milliards de FCFA contre 76 millions d’euros ou plus de 49 milliards de CFA), ce qui place l’Espagne comme premier client du Sénégal au sein de l’UE (et son neuvième client au niveau mondial). Le stock d’investissements des entreprises espagnoles au Sénégal atteint les 29 millions d’euros, plus de 19 milliards de FCFA » a encore révélé l’ambassadeur d’Espagne au Sénégal. Selon Son Excellence Alberto Virella, il y a plus de 60 entreprises espagnoles installées dans notre pays. Les secteurs où on les trouve le plus sont la pêche et l’exploitation minière. 29 d’entre elles sont regroupées au sein de l’AEES, l’objectif étant d’atteindre le nombre de 40 d’ici fin 2019. AEES est également en passe de devenir une Chambre de Commerce. Ces entreprises ibériques créent des emplois, paient leurs impôts et veillent à ce que leurs investissements aient un impact social positif sur les collectivités qui les entourent, selon le plénipotentiaire espagnol. Il faut dire que cette percée économique découle d’une orientation bien déroulée par les dirigeants espagnols. L’ambassadeur Alberto Virella explique qu’ « en pleine cohérence avec cela, et dans le domaine des actions stratégiques, le gouvernement espagnol a approuvé le 1er mars 2019 le IIIème Plan de Politique extérieure pour l’Afrique subsaharienne (Plan África). Ce Plan a choisi le Sénégal comme pays prioritaire en Afrique Subsaharienne pour l’action extérieure de l’Espagne. Pour cela, l’Espagne s’engage à établir avec le Sénégal un “programme de partenariat renforcé” (qui sera le premier en Afrique Subsaharienne) »

« Cet engagement ambitieux ne saurait être lancé sans des fondements solides et le chemin parcouru au cours de plus d’une décennie. Notamment, depuis l’année 2006. Depuis 2014, l’Espagne appuie résolument le Plan Sénégal Emergent du Gouvernement du Sénégal, dans plusieurs domaines et secteurs. Nous partageons aussi la réflexion du secteur privé (local, international et bien sûr espagnol) et attendons que le prochain Gouvernement de SE le président Macky Sall renouvelle les efforts et complète les réformes pour améliorer l’environnement des affaires au Sénégal » ajoute le diplomate.

gal » ajoute le diplomate. Du côté des autorités sénégalaises, le ministre-conseiller Dr Serigne Guèye Diop et le directeur général du Bureau opérationnel de Suivi du Plan Sénégal Emergent (Boss), M. Ibrahima Wade, ont magnifié le succès de la coopération économique entre le Sénégal et l’Espagne. Devant les nombreux chefs d’entreprises espagnoles, ces ont représentants de notre pays ont vanté les atouts du Sénégal qui tournent autour d’une stabilité politique, une croissance soutenue, une densification des infrastructures, le projet du Ter, la baisse drastiques des coupures d’électricité. Dr Serigne Diop et Ibrahima Wade ont surtout attiré l’attention des investisseurs espagnols sur le futur pétrolier et gazier du Sénégal. Le Forum économique SénégalEspagne prend fin ce mardi.

Abdou Karim DIARRA




Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *